DES BOUTS DE NOUS…

Bienvenue sur mon blog

 

Connaissez-vous vos droits? 9 décembre, 2007

Classé dans : Connaissez-vous vos droits? — Anne-So @ 23:03

Pour faire face à trop d’abérations justement citées dans mes différentes catégories « coup de gueule » je tiens à vous faire partager (pour celles et ceux que cela concerne bien-sûr) quelques petites infos utiles (et officielles) récupérées ici et là et qui peuvent répondre à certains problèmes que nous posent nos chères administrations. Le but est donc d’éviter qu’un max d’entre nous se fasse abuser par le système, et d’éviter que vous cherchiez désespérement certaines réponses puisqu’elles sont là!                                                                       

4621389362nn.gif

Voici donc quelques textes de lois, et autres infos pratiques (je ne peux bien évidemment pas référencer ici toutes les lois, mais j’y travaille. N’hésitez donc pas à revenir régulièrement)

IMMOBILIER                                                               FAMILLE

Connaissez-vous vos droits? dans Connaissez-vous vos droits? doc clauses interdites du contrat de location.doc                    doc dans Connaissez-vous vos droits? divorce et garde alternée.doc

doc décret sur le logement décent.doc

doc obligations du bailleur.doc

doc le dépôt de garantie.doc

doc état des lieux.doc

ARGENT                                                           INTERNET

 doc revenu minimum d’insertion.doc                                    doc lettre peer 2 peer.doc

 

 

Laissez voler les p’tits papiers…

Classé dans : Laissez voler les p'tits papiers... — Anne-So @ 22:44

Toujours dans la rubrique « ras le bol de l’administration française », voici un autre coup de gueule que je veux pousser :

POURQUOI, LORSQU’ ON A UNE DEMARCHE ADMINISTRATIVE A FAIRE, FAUT-IL TOUJOURS QU’ IL MANQUE UN PAPIER?

Alors que de ce papier, ils peuvent s’en passer quand même…Et oui, parce-que si je ne l’ai pas ce papier, pour n’importe quelle raison (je l’ai perdu, brulé , jetté, mangé) il va bien falloir que mon dossier soit traité quand même… Je ne vais tout de même pas jamais pouvoir passer mon permis de conduire, ou toucher ma paye à la fin du mois : parce-qu’il manque 1 papier????

Ils peuvent s’en passer aussi parce-que, si l’on se pose la question : et si ce papier n’existait pas? non il ne faudrait pas l’inventer : il faudrait bien s’en passer.

Un tas de documents types (lettres types) sont pondus chaque jour, tout ça pour faire travailler des millions de gens (n’oublions pas que la France est un pays bureaucrate, elle emploie donc des millions de gens à traiter des papiers). Alors lorsque le document type en question que l’on nous réclame n’existait pas (il y a 5 ans par exemple) on devait bien s’en passer.

Laissons-les donc voler tous ces papiers!

 

 

Le bug informatique

Classé dans : Le bug informatique — Anne-So @ 22:25

Encore une petite abération qui m’est revenue en tête il y a quelques jours; je me suis dis : « tiens il va falloir que je la mette dans mon blog celle là… »

Il s’agit donc du fameux « BUG INFORMATIQUE » que les indélogeables fonctionnaires qui travaillent dans les bureaux (mairie, caf, sécurité sociale, ou encore agences immobilières, assurances, préfectures et sous-préfectures, impôts etc…) ne cessent de nous donner comme excuse lorsqu’il y a un problème! Alors si l’on marche dans ce sens, on est donc d’accord pour dire que lorsque l’on reçoit une lettre de relance d’impayé (avec majoration de 10% s’il vous plait) qui a été envoyée alors que le dit impayé est déja payé depuis 2 semaines, c’est bien la faute de l’ordinateur qui l’a écrite tout seul et qui est même allé la poster avec ses petites jambes musclées… Ah! la technologie ça évolue dites donc!

Bien sûr que non. Mais alors là on vous répond donc qu’il y a eu un BUG INFORMATIQUE. Seulement puisque c’est l’ordinateur qui commande de nos jours, la majoration de 10% ne peut plus être retirée, et il faudra la payer quand-même…

On se complait donc à dire que l’ordinateur a réellement remplacé l’homme. On se prend donc au jeu et on prend surtout les gens pour des cons!

Qu’est ce que foutent ces personnes à leur bureau lorsqu’il y a une formation imposée par la direction le lundi à 8h00, et qui concerne la nouvelle règlementation? ILS DORMENT. Alors du coup, c’est à nous de la connaître cette nouvelle règlementation : nul n’est censé ignorer la loi, non? Facile.

emoticoneANECDOTE emoticone

Je touche le RMI. Je retrouve une activité. LA LOI (qui date d’octobre 2007) veut que le RMI continue à être versé pendant 3 mois à compter de la reprise d’une activité quelle qu’elle soit. Résultat : la CAF me sucre la totalité de mon RMI dès le 1er jour de ma reprise d’activité!

Mais c’est normal parce-que la dame de la caf qui est en face de moi et qui m’annonce cette triste nouvelle, dormait, elle-aussi, lorsque la réunion d’information concernant cette loi a eu lieu.

Là je dis bravo et merci GOOGLE qui lui, ne dort jamais, surtout lorsqu’il s’agit de nous donner le lien vers le journal officiel.

Renseignements en poche, je retourne à la CAF et j’exige que mon RMI soit réenclenché sur le champ.

Mission accomplie. emoticone

De toutes façons j’hallucinne complètement. On est OBLIGE, et non plus CENSE ignorer la loi. L’ignare n’a plus sa place dans ce bas monde…

Le bug informatique a donc bon dos, c’est tellement dure d’avouer ses faiblesses. Un peu de franchise bordel! Qu’on nous dise directement qu’il y a eu une erreur de la part de la personne qui a traité le dossier, ça arrive à tout le monde de se tromper, on va quand-même pas les bouffer pour ça (de toutes façons ils ont mauvais goût!). Mais je veux dire que si les gens acceptaient un peu plus leurs faiblesses et savaient les avouer en toute sincérité, tout se passerait mieux. Mais les gens ont peur des gens, alors ils préfèrent leur mentir. Et là où ça devient grave c’est justement dans ces fameux problèmes administratifs.

Voilà, c’était mon coup de gueule. emoticone

 

 

INTRO 26 novembre, 2007

Classé dans : COUP DE GUEULE,Intro — Anne-So @ 18:01

J’en ai marre de vivre dans un pays où je ne trouve pas ma place, au niveau des mentalités surtout. Je veux dire qu’étant donné que ma devise (carpe diem) repose sur le principe de la liberté au jour le jour et qu’il ne sert à rien de prévoir, je me heurte sans arrêt à des mentalités complètement inverses, vu que celles-ci en France reposent sur des principes de prévision (des vacances, du fric, des futurs travaux dans la maison, et même de sa propre mort : y’en a qui ont déja réservé leur place au cimetière!) , principes de prévision donc, et donc de calcul sur tout! Les gens en France ne se laissent-ils jamais aller? Ils ne laissent en tous cas pour la plupart (c’est d’ordre général) aucune place à l’imprévu…Vous me direz : « oui, mais il est quand-même plus sage d’assurer ses arrières… » A cela je vous répondrai : « on ne sait jamais de quoi demain sera fait, la prévision dans ce cas devient inutile »

Les gens ont tout simplement oublié de vivre. Parce-que si l’on prend ce principe fondammental qui est de VIVRE, par définition il s’agit bien de ne pas prévoir. On est d’accord pour dire que la vie est truffée d’imprévus et d’obstacles? Alors après il y a ceux qui pètent carrément les plombs quand leur programme n’est pas respecté. Un grain de sable dans l’engrenage et Hop! la machine tombe en panne! ça peut même tourner au drame!

Après ça il y a aussi le fameux SCEPTISIME bien propre aux français. J’en ai déja parlé plus haut avec le problème de la paperasse. Pourquoi doit-on toujours fournir un tas de papiers? Ben pour toujours prouver, prouver,prouver. Aucune confiance. Je ne vais pas revenir là-dessus, mais plutôt soulever ce problème chez les gens. Parce qu’il n’y a pas que dans l’administration française qu’il y a un manque de confiance, mais bien chez les personnes elles-mêmes… C’est lié puisque jusqu’ici ce ne sont pas encore des robots qui gèrent les administrations (quoique!) Quoiqu’on dise , quoi qu’on fasse, les gens doutent. Vous créez un centre de formation en Anglais, c’est que vous parlez Anglais, on est bien d’accord? Eh bien les gens vont jusqu’à tester votre niveau, et vas-y que je sors mes belles phrases anglaises . Pour qu’au final on s’entende dire : « ah oui vous parlez bien anglais quand même! » Non ,non je suis une grosse quiche en anglais mais j’ai quand même monté ma boite, histoire de voir comment ça fait une boite qui se casse la gueule. Et oui! chui comme ça, j’adore le risque! » Je prends cet exemple par ce qu’il me concerne, mais pour en citer un qui nous concerne tous : lorsque l’on dit à quelqu’un « tiens je me suis acheté un nouvel ordi, une affaire, 599 euros chez carrefour »! on nous répondra : »à ce prix-là il doit pas être génial ton ordi » Où alors « tiens je pars en vacances avec untel cet été », réponse « t’es sûr que vous allez vous entendre, parce-que la cohabitation c’est pas toujours facile… » Bref! je ne les citerai pas tous, parce-qu’il s’en invente tous les jours!!! Mais bon, pour dire c’est vraiment propre aux français, c’est en eux, ça fait partie de leur mode d’emploi.

Je continue? allez! Beaucoup de gens disent également beaucoup de choses, pour ensuite dire : « non,je dis ça mais bon…ça c’est que tout le monde dit » c’est le principe même du DEDOUANNEMENT. Je dis quelque-chose, ça y est c’est balancé, mais je sais que juste derrière je vais faire passer ça comme si c’etait la pensée générale. Je m’explique. On vous sort : » cette fille-là, elle est vraiment désagréable, elle prend tout le monde de haut, elle est prétentieuse, je peux vraiment pas la sentir…non mais c’est vrai TOUT LE MONDE LE DIT »… Rectification : « là c’est moi qui le dit! » allez on se responsabilise, on ne se coule pas dans la masse! On vient d’emmettre un sentiment, par définition il est personnel, alors on l’assume, et on n’essaye pas de dire que c’est parce-que les autres le disent qu’on doit le dire.  Après vient le principe de la TOLERANCE : on n’est pas parfait non plus. Dans cet exemple on se reconnait tous : tiens je suis en train me me dédouanner complètement là!! Mais le dédouannement va beaucoup plus loin. Il est la vie de tous les jours, on ne s’en rend pas compte. Je pense qu’il s’agit plutôt, psychologiquement parlant, d’un phénomène de pression. On va se dedouanner parce-que le fait d’emmettre sa pensée, de transmettre ses sentiments est toujours « éprouvant » (je n’ai pas d’autre mot), il y a une certaine pression à se livrer. Donc on trouve tout de suite refuge dans une excuse pour faire relâcher cette pression. Le dédouannement serait alors déja plus légitime. Maintenant il y a ceux qui en abusent. Au bout du compte on tombe dans l’hypocrisie, le mensonge.

Et en plus de tout ça, les gens ne sont jamais contents. Les français sont des éternels râleurs! Il y a toujours quelque-chose qui ne va pas. S’ils n’ont plus leurs repères, ils sont perdus, et là ils s’énervent. C’est le stylo qui ne marche plus (un stylo c’est fait pour écrire non? alors mon repère stylo = écrire n’etant plus, je me mets en colère). C’est les files d’attentes interminables à Eurodisney (ben faut pas venir en Août!), c’est l’état du compte en banque (quoi??? il ne nous reste plus que 1700 euros  pour finir le mois???), c’est la voiture d’en face qui n’avance pas (bon t’avance connasse, tuuut tuut!), et j’en passe… Les français marchent à coups de repères. La preuve ils sont tous au ski au mois de février et à la plage au mois d’Août (du 15 Juillet au 15 Août de préférence, parce-que après le 15 Août les jours raccourcissent, il y a moins de monde :  alors sur qui on va pouvoir râler?). C’est incroyable : pourquoi doit-on suivre ces clichés? Pour faire comme tout le monde? pour rentrer dans le moule? Ceux qui n’ont pas de CDI, qui n’ont pas la maison, les deux gosses et le chien, qui ne vont pas en vacances, font la fête le lundi, lèvent le doigt. Je suis sûre qu’il n’y en n’a pas beaucoup…Mais ceux-là ne sont pas « normaux ». Je rejette donc la normalité. On se fait chier à faire comme tout le monde, c’est vrai. Un brin de fantaisie met du piment à votre vie!! Faire comme tout le monde signifie ne pas avoir de personnalité; les français sont donc impersonnels, ils se ressemblent tous. Ils se retrouvent tous sur les autoroutes en plein été pour finalement se gueuler dessus! Faudrait savoir!

Il est donc toujours indispensable de garder cette notion de tolérance vis à vis des autres. Parce-que avec tous ces défauts qu’ont les français, si je n’étais pas tolérante, je serait devenue dingue! Je m’attèle à me dire tous les jours qu’accepter les gens tels qu’ils sont est un pas de plus vers la sagesse. Je n’ai pas oublié de vivre avec les autres, seulement je cohabite. Je tolère ces défauts mais ne peux pas m’entendre avec.

J’espére avoir soulevé des problèmes dans lesquels certains se reconnaitrons et afin qu’ils les changent. Pour ma part, je suis loin d’être parfaite mais aussi loin d’être française!

 

 

Etre né sous le signe de l’héxagone… 26 mars, 2007

Classé dans : Etre ne sous le signe de l'hexagone — Anne-So @ 1:16

C’est pas ce qui se fait de mieux…et pas qu’en ce moment. Chsé pas pour vous mais (je pense que vous êtes d’accord) il est quand même grand temps que ça change!

Pourquoi est-ce qu’il manque toujours un papier? La FRANCE est un pays bureaucrate (à tous les coins de rue y’en a 100 : bon ok, j’arrête avec Renaud…), et ça se voit!

J’ai une anecdote qui me vient en tête : il y a quelques jours, un organisme me demandait un papier X. Mais pour avoir ce papier X il me fallait le papier Y. Mais pour avoir ce papier Y, il fallait bien-sûr (A VOUS TOUS EN CHOEUR ! )  : le papier X!

C’est pas clair? OK je m’explique (bon si ça vous intéresse pas, vous avez toujours les autres articles cinéma, musique…). Donc , je continue (pour ceux que ça intéresse) : Je demandais auprès d’un organisme nommé « Les FONGECIFS » (sorte de réserve d’argent pour les employés d’une entreprise qui désirent suivre une formation),un numéro d’agrément (je dispense des formations en anglais, ce numéro est indispensable pour travailler). Les fongécifs donc me demandent de leur fournir en contrepartie une « convention de formation » signée par mon client (l’employé en question qui veut suivre une formation). Je leur répond en leur disant ok mais pour que je puisse leur donner cette convention signée par un client, il me faut UN CLIENT, et donc auparavant cet agrément, car je ne peux pas travailler sans ! Logique.

La 1ère explication était plus claire peut-être?

Bon je l’ai eu ce foutu numéro d’agrément, mais si j’avais pas contourné le système, j’aurais pu courrir! Heureusement qu’il existe des clients compréhensifs : « oui, vous savez je démarre mon activité…ok je signe madame »

Ceci est 1 exemple parmis tant d’autres…donnez moi les vôtres tiens, tant qu’on y est! A plusieurs on peut p’têtre s’aider. C’est vrai parfois on se dit : « je dois être le seul cas », « ce problème n’existait pas avant moi, » « JE SUIS le cas unique »! Ben oui, vu la tête qu’ils font derrière leur guichet lorsque vous leur posez une question que visiblement, ils n’ont jamais soulevé… Alors que si on s’échangeait nos anecdotes administratives, on se sentirait sûrement moins ce fameux cas unique…

Il y a ça, et le nombre de paperasses qu’il faut fournir pour 1 carte d’identité par exemple : Acte de naissance, livret de famille, 2 photos d’identités…blablabla ET pour les étrangers c’est encore plus galère…

Moi pour obtenir mon appart’, j’ai dû fournir : 2 CDI à 18000 balles par mois, 3 derniers bulletins de salaires, avis d’imposition, un chèque de caution, un cautionneur, et accrochez-vous : le permis de conduire!! « euh…chui en Intérim en ce moment et mon mec touche les assedics…on….va… dormir sous les ponts ok. Merci aurevoir mesdames » Bon on l’a eu notre appart, mais parce-qu’on a dit qu’on était prof sans emploi en ce moment : Ah? Vous êtes enseignants……vous voulez un café? Le prestige!! V’la ce qu’ils ont dans la gueule : la classe sociale! tiens j’vais même balancer leur adresse :

Agence GESTRIM – LAMY. 49, rue Gambetta, BP 104. 50101 CHERBOURG Cedex.

En plus, ils me cassent les c… depuis 3 ans et demi à cause de ceci, de cela.. Y’a toujours un truc. Et moi quand je demande au proprio de faire quequechose contre l’humidité apparente et l’isolation déplorable dans cet appart (je craque quand même 106 euros/mois pour l’EDF parce que j’ai des fenêtres de merde en bois qui laissent passer tout l’air), il fait le mort. Lui de toutes façons c’est une sale pourriture (je me lâche attention), il a toujours fait ses coups en dessous depuis qu’on est arrivé. Il nous a fait chier pour la poussette du gosse qui reste dans le hall (bah! oui mais j’vais quand même pas la parquer au milieu de mon salon monsieur, j’ai qu’un F2 moi), et puis c’est la porte d’entrée qui s’ouvre mal (soi-disant la faute de ma mère lorsqu’elle est venue arroser mes plantes pendant 1 semaine quand on était parti s’aérer en Belgique chez Mémé, et qui s’était trompée de clef). Et d’autres trucs : « je condamne la petite cour commune parce que les méchants locataires y font sécher leur linge ». « Et puis tiens, j’vais même enlever la clanche de la fenêtre d’ou on voit la cour; des fois qu’ils auraient l’idée de passer par là pour y accéder… tout ça parce que je suis un sale gros con de propriétaire! »)

J’ai aucune haine envers autrui, seulement du dégoût face à la proportion de bétise que peut avoir un être « humain ». On fait tous caca pareil, c’est toujours ce que je me dis. Alors pourquoi les gens s’évertuent-ils à avoir un comportement comme ça envers les autres? Et pourquoi prennent-ils toujours des gants (sans mauvais jeu de mots avec le caca!) lorsqu’ils s’adressent aux autres? ils ont peur? de quoi? qu’on les bouffe? Ils se dévisagent, s’analysent, se jugent sans savoir, regardent parterre dans les ascenseurs, mais ils sont quand -même très courtois (quand ils ont quelqu’un qui présente bien devant eux, attention! pas un clodo), et généreux (allez on se soulage la conscience, on va filer 10cts d’euro à ce pauvre clodo (on lui a déjà pas dit bonjour…). Mais oui, et je fais aussi parti du lot (rraah, ce Renaud alors!)

Il y a un seul pays qui se démarque de ces carcans : c’est l’Irlande. Les gens doivent être des extraterrestres là-bas. J’ai jamais vu un pays aussi cool. On y a vécu plusieurs années, et je me demande encore pourquoi j’en suis revenue. Peut-être pour mieux me rende compte qu’ici c’est pas chez moi…que la France est un pays qui ne me ressemble pas. Là-bas lorsqu’on rentre dans une banque par exemple (imaginez la scène ici en France), il y a tel brouhaha qu’on se croirait dans une salle de concert. Les gens se parlent tous entre-eux, ils sont pas stréssés. Normal faut pas 15 tonnes de paperasses pour avoir quequechose là-bas! Par contre pour avoir ce quelquechose, c’est long, très long! Parfois des mois faut-il attendre pour avoir sa fiche de paye! Mais c’est ce qui prouve qu’il n’y a pas de stress, et c’est tout ce qui fait le charme de l’Irlande.

Vous me diriez : « ben retourne-y » , et vous auriez raison! Qu’est ce que j’attend? Je ne sais pas. Je sais une chose c’est que je prend les moments de la vie comme ils viennent, je ne force jamais les choses, elles viennent toujours au moment où elles doivent venir. C’est pas pour rien que ma devise est CARPE DIEM ! Donc si je dois y retourner, l’occasion se présentera sûrement un jour.

La vie est effectivement une Fête si on lui donne les moyens d’en être une. C’est pour ça qu’à mon sens :  on a toujours le choix.

ET ça c’est pour vous :

                         untitled11.jpg

 

 
 

Y'en A Marrrrrre |
rednoize propaganda |
La vie d'une copropriété |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanisons la terre
| El Suizo Boludo
| boit du rouge, broie du noir